Splashforum

Forum Généraliste

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Dans le "Joker" de Todd Philips, Joaquin Phoenix est-il "une catastrophe de caricature" ?

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Splash

Splash
Admin
Admin
Todd Philips signe le retour du méchant le plus populaire et machiavélique de la pop culture américaine. Après Jack Nicholson et Heath Ledger, Joaquin Phoenix incarne un Joker intime dont on suit la dégénérescence psychologique. Pourtant, le film n'a pas du tout convaincu les critiques du Masque & la Plume…

Le film présenté par Jérôme Garcin
Lion d’Or à Venise, avec Joaquin Phoenix, Robert de Niro, Zazie Beetz.

Dans les années 1980, à Gotham City, Arthur Fleck, un comédien raté de stand-up qui est déguisé en clown (Joaquin Phoenix), est violemment agressé par des voyous. Une agression doublée d’une humiliation qui va le rendre fou et transformer le Joker en tueur psychotique, à la tête d’une armée de clowns révolutionnaires. Un film accusé par la presse anglo-saxonne de faire l’apologie de la violence...

Pour Xavier Leherpeur, "Joaquin Phoenix en fait des caisses !"
XL : "Si la publicité qu'il y a autour de ce film est quand même extraordinaire, c'est surtout la connerie qui terrasse, bien avant la violence qui, elle, est petite. C'est une effroyable bêtise ce scénario qui sort de nulle part.

Ça devient très compliqué de réinventer Batman... Normalement, le Joker tombe dans une espèce de cuve remplie de produits chimiques qui le déforment... Là, on a un clown raté qui commet bêtise sur bêtise pendant les spectacles. Il est atteint d'une pathologie qui lui fait déclencher des crises de fou-rires machiavéliques, inquiétantes, un peu à n'importe quel moment. Joachim Phoenix en fait des caisses !
Au moment où on se dit qu'on ne peut pas faire pire, Robert de Niro débarque... Lui aussi est dans la caricature, il ramasse grave... Il n'y a pas de scénario, c'est le nihilisme pour les imbéciles.

À la fin, il y a un grand chaos qui gagne les rues de Gotham à un moment où évidemment les parents de Bruce Wayne sont en train de se faire assassiner, ce qui donne naissance à Batman. Au bout d'un moment, on croit que le Joker est mort puis il ressuscite pour devenir un grand méchant. On en fait une espèce de christ du nihilisme à deux balles
".

Dans le "Joker" de Todd Philips, Joaquin Phoenix est-il "une catastrophe de caricature" ? Joker_10


L'article

https://www.splashforum.com

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum