Splashforum

Forum Généraliste

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Corse : la double vie de Cathy la « matonne »

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Splash

Splash
Admin
Admin
Surveillante de la prison de Borgo, en Corse, elle était fascinée par l’univers du banditisme. Cathy Sénéchal est aujourd’hui accusée d’avoir contribué, par un baiser, à l’assassinat de deux figures du milieu, à l’aéroport de Bastia, en décembre 2017.

De loin, à l’oreille, ils reconnaissaient son pas, son tour de clé, son parfum parfois : en prison, on s’attache à des détails auxquels, à l’air libre, on prête peu attention. Bien avant d’apercevoir le pantalon bleu nuit et le pull à barrettes de l’administration pénitentiaire, avant d’entendre l’accent de pinzuta (« continentale ») de Cathy Sénéchal ou de voir ses longs cheveux noirs, les détenus du centre pénitentiaire de Borgo, au sud de Bastia, savaient, de leur cellule, si c’était elle ou un autre surveillant qui arpentait le couloir ou prenait sa garde. « Salute, o Cathy ! »

Entre les murs de Borgo, l’atmosphère a toujours été particulière. Ici, les matons partagent le café des détenus, dans leur bureau ou une cellule, brunchent même parfois le dimanche. « C’est déjà arrivé que le repas de collègues au restaurant soit payé par des détenus », racontera Cathy sur procès-verbal. On se tutoie, on s’appelle par son prénom, on se claque la bise en prenant des nouvelles du « petit », du crédit du pavillon. On se protège, aussi. Les agressions de surveillants sont rarissimes : en janvier 2018, lorsque l’un d’eux est poignardé par un détenu, c’est un autre prisonnier qui lui sauve la vie en désarmant l’assaillant.

Borgo n’est pas pour autant le « Club Med » souvent décrit dans la presse. Ces derniers mois, deux surveillants y ont été incarcérés – l’une pour conduite en état d’ivresse et agression de gendarme, un autre pour des soupçons de viol et de menaces sur son ex-compagne. Un troisième, il y a un mois, a mis fin à ses jours. Mais, comme le résume Cathy, c’est « plus souple » qu’ailleurs. Disons qu’en arrivant « on suit le mouvement ». Depuis 2014, « la Parisienne », comme l’appelait la prison, a donc suivi le « mouvement », au point de devenir une confidente, presque une amie. Une complice ? Dans l’attente de son procès pour « double homicide volontaire en bande organisée », elle dort dans une cellule d’un autre centre pénitentiaire, à Riom, dans le Puy-de-Dôme.

Corse : la double vie de Cathy la « matonne » 681b7010


-[teaser]-[sponsoabo]&fbclid=IwAR2dbIzEX15D7CQXnJLyvFihJBLQkNNAAhryB3k0flbmO8yACdWWIoRkmas]L'article

https://www.splashforum.com

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum