Mort de Naomi MUSENGA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nina

avatar

Splashien confirmé
Splashien confirmé

MessageNina le 20.06.18 19:40

Fin décembre 2017 Naomi contact les urgences de Strasbourg vers 23h suite à de fortes douleurs au ventre, cette mère de famille de 22 ans est seule chez elle avec sa fille d'un an et demie.
Dans un semi coma elle dit à l'opératirce qu'elle a de la fièvre, des douleurs au ventre et qu'elle va mourir.
L'opératrice, sur un ton moquer lui rétorque : "oui, vous allez mourir, certainement, un jour, comme tout le monde"

Naomi raccroche et appel SOS Médecins, tout se passe très vite par la suite. Les praticiens déclenchent l'intervention du SAMU de Strasbourg, pendant son transfert à l'hôpital Naomi est consciente mais son état de santé se dégrade. Elle passe un scanner mais fait deux arrêts cardiaque, victime d'un infarctus, elle décèdera dans le service réanimation de l'hôpital.

L'autopsie révèlera que Naomi est morte des suites d'une "défaillance multiviscérale sur choc hémorragique"




    - "Oui, allô !"- Allô... Aidez-moi, madame...- Oui, qu'est-ce qui se passe?- Aidez-moi...- Bon, si vous ne me dites pas ce qu’il se passe, je raccroche…- Madame, j’ai très mal...- Oui ben, vous appelez un médecin, hein, d'accord ? Voilà, vous appelez SOS Médecins.- Je peux pas.- Vous pouvez pas ? Ah non, vous pouvez appeler les pompiers, mais vous ne pouvez pas...- Je vais mourir.- Oui, vous allez mourir, certainement, un jour, comme tout le monde. Vous appelez SOS Médecins, c'est 03 88 75 75 75, d'accord ?- S'il vous plaît, aidez-moi madame...- Je peux pas vous aider, je ne sais pas ce que vous avez.- J'ai très mal, j'ai très très mal.- Et où ?- J'ai très mal au ventre (...) et mal partout.- Oui, ben, vous appelez SOS Médecins au 03 88 75 75 75, voilà, ça je ne peux pas le faire à votre place. 03 88 75 75 75. Qu'un médecin vous voie, ou sinon vous appelez votre médecin traitant, d'accord ? - D'accord.- Au revoir."


La démission du responsable du SAMU de Strasbourg, le 20 juin 2018, survient juste après le rapport de l'enquête menée par l'Inspection générale des affaires sociales (Igas)

http://www.igas.gouv.fr/spip.php?article685

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Créer un compte ou se connecter pour répondre

Vous devez être membre pour répondre.

S'enregistrer

Rejoignez notre communauté ! C'est facile !


S'enregistrer

Connexion

Vous êtes déjà membre ? Aucun soucis, cliquez ici pour vous connecter.


Connexion

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum