Le castoréum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nina

Nina

Splashien confirmé
Splashien confirmé

MessageNina le 06.08.18 11:32

Sans même le savoir, nous avons tous mangé une sécrétion anale du castor !




Saviez-vous que l’industrie alimentaire utilisait du castoréum, une sécrétion issue de glandes anales utilisée par le castor pour marquer son territoire ? Quel est l’ingrédient star contenant cette sécrétion ? L’arôme de vanille !

Le castoréum est une sécrétion huileuse, jaunâtre et odorante produite par des glandes dont sont dotées les deux espèces de castors existantes, à savoir le Castor fiber (Eurasie) et le Castor canadensis (Amérique du Nord). Or, ces glandes s’ouvrent dans le cloaque (organe en forme de canal) de l’animal, situé près du pénis et de l’anus !

Loin de vouloir absolument nous intéresser à l’anatomie du castor, la raison d’évoquer le castoréum est que cette sécrétion est, depuis le début du XXe siècle, massivement utilisée dans l’industrie de l’agroalimentaire pour renforcer les goûts de fraise, de framboise, mais surtout de vanille.

Vous adorez le pudding ou la glace à la vanille ? Vous ingérez donc sûrement du castoréum, mais il faut savoir que cette substance n’est pas toxique. En revanche, le fait est que les arômes de vanille, fraise ou framboise sont utilisés dans une multitude de produits tels que les sirops, les pâtisseries en tout genre, le pain ou encore les alcools comme le whisky !

Cependant, le castoréum trouve d’autres applications, par exemple en parfumerie. En effet, il s’agit de l’une des six matières premières animales de la parfumerie avec le musc, l’ambre gris, la civette, la cire d’abeille et l’hyraceum. Une fois le castoréum dilué, son odeur agressive devient agréablement douce et chaude.

Le castoréum a également été très utilisé en médecine durant l’Antiquité et fut intégré à des traitements médicaux dans le but de soulager ou guérir les fièvres, les maux de tête, les maladies de l’utérus ou encore l’épilepsie. Certains hommes lui prêtaient  aussi des vertus aphrodisiaques qui n’ont jamais vraiment été prouvées.

Néanmoins aujourd’hui, le castoréum est de moins en moins utilisé, que ce soit en parfumerie ou dans l’agroalimentaire, car pour obtenir la fameuse sécrétion, il est nécessaire de tuer l’animal.



https://sciencepost.fr/2018/08/sans-meme-le-savoir-nous-avons-tous-mange-une-secretion-anale-du-castor/


La seule vérité en fin de compte, c'est de mener une vie passionnée, même si elle se rebelle et vous frappe au visage.
Vian
Claude Galtier

Claude Galtier

Splashien confirmé
Splashien confirmé

MessageClaude Galtier le 08.08.18 9:12

Cette substance est décrite, connue, recherchée et commercialisée pour divers usages dès l’Antiquité.
Elle est citée dans les textes médicaux de l’époque byzantine et on lui a trouvé divers usages en parfumerie.

Le castoréum est aussi utilisé pour parfumer les cigarettes et comme ingrédient alimentaire (Burdock GA (2007), Safety assessment of castoreum extract as a food ingredient Int J Toxicol). Il entre notamment souvent dans la composition de la saveur naturelle de vanille (Feneroli’s Handbook of Flavor Ingredients) et est aussi utilisé, dans une moindre mesure, comme une composante des saveurs de framboise et de fraise (CRC Handbook of Food Additives, Volume 2) de certaines sucreries.

La majorité des produits portant la mention « arôme naturel de vanille » ne sont pas fabriqués à partir de gousses de vanille. Ils sont produits en utilisant des champignons qui fabriquent par fermentation la vanilline, molécule au goût vanille, à partir par exemple de pulpe de betterave. Seule la mention « extrait naturel de vanille » vous garantit que le produit a été fait à partir de véritable vanille.

D’après les lois européennes, les industriels peuvent faire figurer « arôme naturel » si leur produit remplit 2 conditions :
Premièrement, la molécule de base doit être naturelle, ici il s’agit de l’acide férulique issu de la pulpe de betterave, de sons de maïs, de sucre de riz ou autres.
Deuxièmement, le procédé de fabrication doit également être naturel, il s’agit ici de fermentation naturelle réalisée par des champignons filamenteux non modifiés génétiquement.



http://malbouffe-info.fr/?p=9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Créer un compte ou se connecter pour répondre

Vous devez être membre pour répondre.

S'enregistrer

Rejoignez notre communauté ! C'est facile !


S'enregistrer

Connexion

Vous êtes déjà membre ? Aucun soucis, cliquez ici pour vous connecter.


Connexion

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum