Uritrottoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nina

avatar

Splashien confirmé
Splashien confirmé

MessageNina le 09.08.18 9:37

De l'urine pour faire pousser les fleurs de ville

Toilettes sèches, urinoirs écolos, ou pissotière-jardinière, appelez les comme vous voulez. Les "uritrottoirs" sont progressivement déployés à Paris. Et malgré quelques critiques, la mairie pourrait étendre l'expérimentation.




L'expérimentation continue à Paris. Depuis six mois, des uritrottoirs sont installés dans différents points stratégiques de la ville. Après le boulevard de Clichy (18e/9e), la place Henri-Frenay à côté de la gare de Lyon (12e), le square Tino Rossi (5e), et depuis fin juillet l'île Saint-Louis (4e), un cinquième uritrottoir sera bientôt installé dans la capitale, rue Bossuet (10e).

Ces toilettes sèches surmontées d'un bac à fleurs permettent de faire du compost grâce à la paille qui filtre les urines et les odeurs. Il permet aussi et surtout de régler une bonne fois pour toute le problème de pipis sauvages dans les rues. Écologique, mobile, facile d'installation et d'utilisation, c'est la nouvelle fierté de la ville de Paris qui souhaite "compléter" son offre de sanitaires fixes.

Sur son site internet, la mairie de Paris précise qu'"une personne rejette chaque année par ses urines suffisamment de matières valorisables pour fertiliser 400m2 de blé. Ce qui réduirait d’autant les engrais chimiques employés actuellement". L'azote, le phosphore et le potasse récupérés ainsi pourront être réutilisés dans les parcs et jardins parisiens.

Mais sur la très chic île Saint-Louis certains riverains se plaignent déjà des uritrottoirs. "Quelle image pour la ville ?" se demande un utilisateur de Twitter.
Sur le même réseau social, l'ancienne patronne du Medef, Laurence Parisot, parle elle d'une "nouvelle connerie parisienne". Des femmes dénoncent le fait que l'espace public soit pensé par des hommes, pour des hommes. Le designer de l'agence Faltazi, Laurent Lebot, à l'origine de ces uritrottoirs assure pourtant qu'ils permettent également de "délester les blocs sanitaires classiques pour qu'ils soient moins souillés et davantage disponibles pour les femmes".

Avant Paris, Nantes a décidé de passer au-delà de l’expérimentation et de s'équiper d'avantage d'uritrottoirs. "Les riverains et commerçants ne se plaignent plus de mauvaises odeurs" assure Laurent Lebot. Il promet même "beaucoup d'eau potable et de produits détergents économisés" ainsi que du "temps gagné" pour son plus gros client.

Source France Inter


La seule vérité en fin de compte, c'est de mener une vie passionnée, même si elle se rebelle et vous frappe au visage.
Vian
Adit Jacques

avatar

Splashien
Splashien

MessageAdit Jacques le 13.08.18 19:34

Grosse polémique avec l'urinoir placé dans l'île Saint-Louis, posé Quai d'Anjou ce dernier détonne avec le paysage, les résidents.
Il faut avouer que l'emplacement de ce dernier a de quoi attirer les foudres, sous les fenêtres d'un hôtel particulier du 17e siècle.

"J'aime beaucoup me promener là, donc avoir ces Uritrottoirs, c'est d'un goût douteux. Le corps a ses raisons, mais quand même", souligne ainsi une Parisienne. "Pour les hommes c'est très bien... par contre quand il y a du monde c'est gênant. Moi par exemple, je ne m'y arrêterais pas", concède un promeneur.

L'ancienne patronne du Medef, sur twitter, s'est interrogé sur le bienfait de cette nouvelle connerie parisienne.

https://www.bfmtv.com/societe/controverse-l-urinoir-ecolo-de-l-ile-saint-louis-va-etre-deplace-1505581.html

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Créer un compte ou se connecter pour répondre

Vous devez être membre pour répondre.

S'enregistrer

Rejoignez notre communauté ! C'est facile !


S'enregistrer

Connexion

Vous êtes déjà membre ? Aucun soucis, cliquez ici pour vous connecter.


Connexion

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum