"Vegans vs Bouchers : La guerre est declarée"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nina

avatar

Splashien confirmé
Splashien confirmé

MessageNina le 13.10.18 8:32

Dans "Les terriens du samedi", diffusé sur C8 le 6 octobre dernier.

Débat qui aurait pu être une occasion en or pour l'animalisme
Une super tribune à l'heure où les médias de renom s'emparent du sujet et que la filière viande s'inquiète comme jamais.
Une occasion d'autant plus en or que l'ignoble et immonde vice président de la FNSEA nous a sorti un feu d'artifice de conneries, quoique prévisibles vous me direz.
Entre son exceptionnel "Nous sommes attachés au bien être animal" comme on le sait tous bien sûr, et ce après avoir refusé en bloc toutes les demandes d'amélioration des conditions des animaux (comme l'a justement rappelé Alexandra d'ailleurs), et son ahurissant "Que deviendraient nos prairies sans nos élevages de ruminants ?", le tout arrosé d'une bonne dose d'insultes et de mépris à l'égard de Alexandra et de Solveig, il nous a gâté l'abruti !

Un occasion rare avec un plateau prompt à défendre la cause avec un Ardisson plutôt sympa et ouvert avec les 2 filles, un Moix prompt à admettre la barbarie scandaleuse envers les animaux, un Baffie dont il n'est plus à démontrer qu'il est acquis à la cause animale, en tant que welfariste à minima.

Des conditions supers favorables pour passer un message fort...
Et que vas-y, je me frotte les mains en visionnant le replay, ça va le faire !! Youpi tralala, go les filles !

20 minutes après, patatras, je suis déprimée et ahurie ...

Que dire ?
On ne vous demande pas de renier les idées, on ne vous demande pas de faire des concessions, on ne vous demande pas d'être cool avec vos 2 assassins de "cons tradicteurs", on ne vous demande pas d'amoindrir le discours.

Mais on vous demande en tant que représentantes du mouvement animaliste de vous contrôler et de savoir un poil communiquer, en ayant bien en tête que votre but n'est pas de convaincre les convaincus mais d'élargir afin de convaincre d'aucuns, de plus en plus nombreux, qui sont choqués par les conditions d'élevage et d'abattage, ceux qui découvrent l'horreur du quotidien réservés aux animaux de rente.
C'est à dire ne pas employer le jargon interne inaudible pour le néophyte (nholocauste, zoocide, viol procréatif, etc), mais de vous adapter au public qui vous écoute avec attention et qui est en demande de savoir et pas de leçons, et de parler à ceux qui sont nécessaires par leur nombre pour avoir un impact sur le boycott de la viande issue des abattoirs.

C'est à dire également de ne pas hurler, crier, injurier, invectiver, couper la parole et agresser, mais de garder la pondération nécessaire à ce genre d'exercice. .. exercice difficile j'en conviens aisément.
Ça c'est le moment où vous avez perdu Baffie qui a même du vous faire la leçon.

Nous, nous savons que l'humain est un animal, mais était ce indispensabe de se battre sur la définition du mot "animal' alors que le seul mot important à dire, répéter, rabâcher et réitérer est que ce sont des êtres sentients et qu'en tant que tel, la torture et la souffrance sont intolérables, barbares, d'un autre monde, et indignes au plus haut point ?
Ça c'est le moment où vous avez perdu Ardisson ... qui était prêt à vous suivre.

Nous nous savons que la réalité de la cruauté animale est du strict même ressort psychologique que celle de toutes les oppressions envers les êtres faibles, mais était ce absolument le débat que de choquer les gens à employer les mots dont le sens dans l'esprit collectif est réservé à la déportation des juifs ?
Vous croyez que le monde entier à lu " Un éternel Treblinka" ?
Ca c'est le moment ou vous avez perdu Moix, qui était prêt à vous suivre.

De toute façon cette manie de systématiquement ramener la cause aux combats passés est invariablement non constructive.... et de mon point de vue totalement vaine quand on sait que le combat pour le droit animal se suffit à lui même sans besoin de comparaisons permanentes.
Entre faire un parallèle et comparer, il y a une nuance non négligeable.

Et détail, un sourire devant les conneries de Baffie... pas possible non plus ? Concept du "faire la gueule" obligatoire ? Histoire de bien conforter le statut d'austérité absolu des animalistes ?

Ben soit, continuez comme ça et comme dit le gros con de la Fnsea, les animalistes passeront définitivement pour des fous furieux qui donneront la victoire à nos ennemis.
Car si il y a bien une chose immuable, c'est que la forme est aussi importante que le fond. Ou autrement et plus clairement formulé, "on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre".
Et j'en ai une autre tiens ... La réussite passe par une bonne préparation

Et ne vous y trompez pas, ceux qui pensent comme moi ne souffrent pas moins que vous du massacre !



La seule vérité en fin de compte, c'est de mener une vie passionnée, même si elle se rebelle et vous frappe au visage.
Vian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Créer un compte ou se connecter pour répondre

Vous devez être membre pour répondre.

S'enregistrer

Rejoignez notre communauté ! C'est facile !


S'enregistrer

Connexion

Vous êtes déjà membre ? Aucun soucis, cliquez ici pour vous connecter.


Connexion

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum