Splashforum

Forum Généraliste

 

AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Suivez l'actualité du forum
Partagez
Rungis : le dernier train des primeurs risque de disparaître… au profit des camions
La liaison qui relie Perpignan au marché tous les jours depuis 2007 pourrait s’arrêter. Le président du MIN « regrette » cette situation et cherche des solutions. L’enjeu ?
25 000 camions de plus sur les routes par an.


Il convoie plus de 400 000 tonnes de fruits et légumes par an à Rungis. Mais il pourrait bien disparaître. Le dernier train des primeurs reliant Perpignan (Pyrénées-Orientales) à Rungis, qui approvisionne le MIN tous les jours depuis 2007, est sur la sellette.

En cause : la vétusté de ses 82 wagons réfrigérés, usés par quarante ans de fret. En louer des neufs coûterait trop cher aux clients de la SNCF, les transporteurs Roca et Rey. Un nouveau contrat a pourtant été évoqué. Mais aucun accord n’a été trouvé. L’actuel, qui expire le 30 juin, pourrait bien être le dernier. « Nous, on ne demande qu’à continuer, assure un responsable de Fret-SNCF. On a les locomotives, les agents, les wagons neufs à louer. Mais on ne peut pas signer un contrat à perte ! »

La disparition de la liaison Perpignan-Rungis aurait pour conséquence de reporter le transport des fruits et légumes sur les routes. Ainsi, près de cinquante camions feraient le trajet quotidien en lieu et place du train pour transporter les 1 400 tonnes de légumes jusqu’au MIN.

Rungis : le dernier train des primeurs risque de disparaître… au profit des camions 80645310


L'article
Revenir en haut Aller en bas
SURSIS POUR LE TRAIN DE PRIMEURS PERPIGNAN-RUNGIS

Alors que le gouvernement vient d’annoncer le report de la fermeture de la ligne de fret qui alimente en fruits et légumes le grand marché d’Île-de-France, la CGT demande le maintien et le développement de la ligne actuelle, sous maîtrise publique.

Le tollé suscité aura finalement eu raison de la décision d’interrompre définitivement la circulation du train de primeurs. À l’issue d’une réunion, le 17 mai, au ministère des Transports, rassemblant SNCF, transporteurs, clients, acteurs institutionnels et collectivités territoriales, l’exécutif a finalement annoncé le maintien de cette liaison de fret entre Perpignan (Pyrénées-Orientales) et Rungis (Val-de-Marne) « au-delà du mois de juin ». Le gouvernement jugeant la perspective d’une fermeture « pas acceptable (…) alors que le report modal de la route vers le rail est une priorité ».


L'article
Revenir en haut Aller en bas
Un dernier répis que j'espère définitif
Revenir en haut Aller en bas
Rungis : le dernier train des primeurs risque de disparaître… au profit des camions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Splashforum :: LES FORUMS :: Société, Actualités, Faits divers -