Splashforum

Forum Généraliste

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L’arrêt des soins de Vincent Lambert a commencé

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Splash

Splash
Admin
Admin
L’avocat des parents dénonce « un scandale absolu ».

L'arrêt des soins de Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif depuis plus de 10 ans, a débuté ce lundi matin au CHU de Reims, a-t-on appris auprès de l’avocat des parents et de source familiale.

« C’est une honte, un scandale absolu, ils n’ont même pas pu embrasser leur fils », a réagi auprès de l’AFP Me Jean Paillot, avocat des parents, farouchement opposés à l’interruption des traitements, qui a commencé lundi matin à l’hôpital Sébastopol sur décision du médecin Vincent Sanchez.

L’arrêt des soins de Vincent Lambert a commencé Bbda1a10


L'article

https://www.splashforum.com

Splash

Splash
Admin
Admin
La cour d’appel de Paris a ordonné lundi soir qu’il soit mis fin au processus d’arrêt des traitements commencé le matin même au CHU de Reims. Une victoire pour les parents de Vincent Lambert, plongé dans un état végétatif depuis 11 ans.

La France ne pouvait donc balayer impunément cette demande. Car sa décision "porte atteinte à l’exercice d’un droit dont la privation a des conséquences irréversibles en ce qu’elle attrait au droit à la vie, consacré par l’article 2 de la Convention européenne des droits de l’homme, qui constitue un attribut inaliénable de la personne humaine et forme la valeur suprême dans l’échelle des droits de l’homme, et donc dans celle des libertés individuelles" écrivent encore les juges.


L'article

« Pour une fois , j’y croyais... C’est vraiment du sadisme pur de la part du système médico-judiciaire. On nous refait le coup tout le temps. Il y a une jouissance de la part de ceux qui font tous ces recours » juridiques, a déclaré de son côté à l’AFP François Lambert, neveu de Vincent.


L'article

https://www.splashforum.com

Claude Galtier

Claude Galtier
Splashien confirmé
Splashien confirmé
Vincent Lambert a grandi dans une famille compliquée, chargée de non-dits et de mensonges. Sa mère est la seconde épouse de son père gynécologue, elle a longtemps été sa secrétaire médicale. Quand Vincent naît, son père et sa mère ne vivent pas ensemble. Elle vit avec son premier mari comme lui avec sa première femme. Vincent a déjà cinq demi-frères et sœurs. Il aura trois autres frères et sœurs : Anne, Marie et Joseph. Dans la famille bâtie sur le secret, il faut trouver sa place. «Vincent a vécu jusqu’à l’âge de 6 ans en nommant papa deux personnes, se souvient Marie-Geneviève, sa grande sœur, interrogée sur France 3 Bourgogne. Après il est allé vivre avec mon père, mais sans qu’il y ait d’affection très grande. Il a beaucoup souffert de ça.» A 12 ans, il entre en pensionnat dans une école gérée par la Fraternité Saint-Pie-X. Une mouvance intégriste non reconnue par l’Eglise catholique dans laquelle sa mère est engagée. Vincent va ensuite rompre brutalement avec ce milieu et sa mère, mais ne veut pas en parler. Le voilà infirmier psy. Il travaille la nuit, a peu d’amis. C’est à l’hôpital de Châlons-en-Champagne qu’il rencontre Rachel, infirmière auprès d’handicapés mentaux. Ils se marient peu après et s’installent dans le petit village de Vadenay. Tous deux se ressemblent. Ils sont pudiques, singuliers, «ont le même humour», nous dit François Lambert. Une petite fille naît en juillet 2008. Deux mois plus tard, c’est l’accident.

Rachel a toujours dit qu’elle ne faisait que défendre la volonté de son mari : «J’aimerais simplement que Vincent soit entendu et respecté dans ce qu’il était avant […], avait-elle déclaré au Monde. Je voudrais dire que, malgré son handicap, Vincent est toujours resté mon mari, que la douleur de le perdre sera toujours aussi grande. Je ne le laisse pas partir pour moi, je le laisse partir pour lui.»

La suite de l'article...

Nina

Nina
Splashien confirmé
Splashien confirmé
Sauf preuve du contraire, lorsque l’on s’est marié à l’église, devant Dieu donc, il me semble que le rôle des parents prend fin
Je ne comprends pas comment des parents peuvent encore avoir les pleins pouvoirs sur leur fils marié ?
Quelle loi française l’autorise ?



La seule vérité en fin de compte, c'est de mener une vie passionnée, même si elle se rebelle et vous frappe au visage.
Vian

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum